Blog Bâtiments

3 mois après la COP26: comment le secteur du bâtiment évolue-t-il?

Nouvelles
Automatisation de bâtiments
17 février 2022
Ville Brisbane Australie
L'environnement bâti et le secteur de la construction représentent 38 % des émissions mondiales de carbone. Suite à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique du mois dernier, on a pu constater un regain d'enthousiasme pour décarboniser l'environnement bâti.

Dans notre dernier blog sur le sommet crucial sur le climat, nous examinons certaines des initiatives qui ont été lancées à la suite de la COP26 pour atteindre l'objectif d'un environnement bâti net zéro.

Performance des bâtiments

Depuis la fin de la COP26, l'Union européenne a subi une pression accrue pour améliorer les normes énergétiques des bâtiments. Les bâtiments sont responsables de 36 % des émissions de gaz à effet de serre de l'UE et, pour réduire ces émissions, l'UE a mis en place des efforts accrus pour atteindre son objectif juridiquement contraignant d'atteindre un niveau net zéro d'ici 2050.

Dans ce cadre, un projet de directive européenne - la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD) - exigera que toutes les nouvelles structures construites à partir de 2030 soient à consommation nette zéro. En outre, pour les bâtiments existants, les pays de l'UE devront veiller à ce que des normes minimales de performance énergétique soient appliquées lorsqu'ils font l'objet de rénovations importantes. Cela s'applique à la fois aux propriétés résidentielles et non résidentielles.

Pour y parvenir, les États membres devront établir un plan d'action visant à promouvoir la rénovation du parc immobilier national pour en faire des bâtiments à haute efficacité énergétique et décarbonisés d'ici 2050. Les plans devront inclure une vue d'ensemble du parc immobilier national de chaque pays, le taux annuel de rénovation énergétique, la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments. Ils devront également identifier les bâtiments les moins performants et les obstacles à la rénovation.

Une autre proposition de l'UE consisterait à exiger la mesure des émissions de carbone associées aux matériaux de construction tout au long de leur cycle de vie, mais il est peu probable que cela devienne une loi.

Le défi mondial de la construction

Pour coïncider avec la Journée des villes, des régions et de l'environnement bâti de la COP26, C40 Cities a lancé une nouvelle coalition de villes et d'entreprises du secteur de la construction pour relever le défi urgent des émissions du secteur mondial de la construction.

La nouvelle Coalition d'action pour une construction propre cible un secteur vital qui représente 23 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et consomme plus de la moitié de toutes les ressources mondiales extraites. L'objectif de l'initiative est d'accélérer la transition vers un bilan net nul et de réduire de moitié les émissions du secteur mondial de la construction d'ici à 2030. Cet objectif sera atteint en repensant la manière dont les bâtiments et les infrastructures sont planifiés, conçus et construits.

Accélérer la décarbonisation

Conscients de la nécessité de réduire les émissions de carbone dans l'ensemble du secteur immobilier, les principales parties prenantes ont uni leurs forces à celles de l'Urban Land Institute (ULI) pour intensifier et accélérer la décarbonisation.

Le projet - Fast-track to Decarbonisation : An Integrated Roadmap for the Built Environment - est le résultat d'un partenariat entre l'ULI et des organisations telles que Allianz Real Estate, Catella, Hines, Redevco et Schroders Capital, afin de soutenir l'environnement bâti en Europe dans son cheminement vers la neutralité carbone.

Cet objectif sera atteint en analysant et en consolidant l'approche de l'industrie immobilière en matière de zéro carbone, en évaluant les progrès et l'impact des cadres de l'industrie, ainsi qu'en identifiant les lacunes et les obstacles qui doivent être comblés. Le résultat attendu sera une feuille de route qui permettra au secteur d'accélérer ses progrès et de présenter un front uni efficace et efficient pour soutenir la décarbonisation en collaboration avec d'autres parties prenantes, telles que les locataires, le secteur des assurances et les fournisseurs d'énergie et d'infrastructures/mobilité.

Le pouvoir de la rénovation

Un nouveau cadre de rénovation - le "Build Upon2 Framework" - a été lancé par le World Green Building Council, plusieurs Green Building Councils européens - dont le Royaume-Uni, la Hongrie, la Croatie et la Pologne, la Climate Alliance et le Buildings Performance Institute Europe.

Le projet Build Upon2 Framework permet aux villes de toute l'Europe d'unir leurs forces à celles des gouvernements nationaux et de l'industrie pour décarboniser leur parc immobilier existant d'ici 2050.

BUILD UPON2 travaille avec huit villes pilotes pour développer des stratégies et des solutions afin de concrétiser la Vague de Rénovation de la Commission européenne.

Les huit villes pilotes suivantes participent actuellement au projet, aux côtés d'un réseau plus large de 24 villes qui en bénéficient en tant que "villes suiveuses" :

Velika Gorica, Croatie
Budaörs, Hongrie
Dublin, Irlande
Padoue, Italie
Rybnik, Pologne
Valladolid, Espagne
Eskişehir, Turquie
Leeds, Royaume-Uni

Le principal objectif de ce projet-cadre est de développer et de piloter un "cadre d'impact de la rénovation à plusieurs niveaux". Ce cadre est utilisé pour suivre et rendre compte des divers avantages de la rénovation des bâtiments. Il présente une série unique de jalons et d'indicateurs de progrès mesurables pour les stratégies de rénovation des villes, notamment la réduction des émissions, l'augmentation de l'emploi et l'amélioration de la santé.

Vous souhaitez plus d'informations ? Nous sommes heureux de vous aider !

Lex Stoop

Branch Office Manager Building Automation

Lex Stoop