Histoires de clients Horticulture

Teun Valstar, producteur de Calathea, a mis en place un nouvel ordinateur de processus

Horticulture
Priva Sensors for horticulture
Priva Connext
Teun Valstar
2020
Teun Valstar
« Priva Connext offre de nouvelles fonctions et commandes intelligentes »

Dans l'horticulture moderne, tout est axé sur la recherche d'un bon équilibre entre le rendement maximal, la production maximale et la qualité optimale des cultures. À l’heure actuelle, la plupart des gens conviendront qu'un ordinateur de processus est un outil indispensable pour trouver et maintenir cet équilibre délicat ; c’est également l’avis de Teun Valstar, producteur de plantes en pot à Honselersdijk, aux Pays-Bas. Il a récemment remplacé son ordinateur de processus Priva Intégro par un Priva Connext. Au bout de cinq semaines, il a évalué les effets sur ses plantes avec Hein Jasperse, consultant de Priva.

« C'est incroyable de penser aux développements qu'a connus l'horticulture », affirme le producteur, dont la propre entreprise est devenue, au fil des ans, un établissement horticole hypermoderne de 4 hectares. « Je me souviens encore très bien qu'il y a 34 ans, nous devions ouvrir manuellement les fenêtres de ventilation. »

Teun Valstar utilise les ordinateurs Priva depuis qu'il a fondé son exploitation horticole, il y a plus de trente ans. Hein Jasperse, consultant de Priva, souligne le rôle important joué par les ordinateurs de processus dans le développement du secteur horticole : « Les contrôles sont devenus de plus en plus intelligents et ils assurent de plus en plus des conditions de croissance optimales pour la culture, avec une utilisation minimale d'eau, d'énergie et de nutriments. »

Un système plus stable et plus précis

Les premières expériences de Teun Valstar avec Priva Connext sont assurément positives. « Cet ordinateur est encore plus stable qu'Intégro et le remplissage du réservoir est plus précis, par exemple. Il offre aussi de nombreuses nouvelles fonctionnalités, que je n'ai même pas encore utilisées, si peu de temps après l’installation. » Les commentaires de Teun Valstar semblent familiers à Hein Jasperse, qui remarque que les producteurs n’exploitent pas toujours au maximum Connext dans leurs activités quotidiennes. « Il y a tellement de possibilités offertes. C'est pourquoi il est très utile de suivre une formation. »

Des entrebâillements intelligents dans l'écran

Selon le consultant de Priva, plusieurs nouvelles commandes fréquemment utilisées pourraient s'avérer très utiles dans l’établissement horticole de Teun Valstar. L'une d'entre elles permet de réguler les entrebâillements dans l'écran, en fonction de l'humidité relative (HR). Hein Jasperse : « Le plus grand inconvénient des entrebâillements est qu’ils engendrent une régulation instable, en raison des nombreux va-et-vient de l’écran. Lorsque l'humidité relative devient trop élevée, un espace s'ouvre, qui s'agrandit au fur et à mesure que l'humidité relative augmente. Cette ouverture ne réduit pas uniquement l'humidité relative, mais entraîne également une baisse de température, qui fait augmenter la température du tuyau de chauffage ; l'ouverture se réduit alors et l'humidité relative augmente de nouveau. Cela conduit finalement à une instabilité de la température de la serre, de la température du tuyau et de l'humidité relative. » Le consultant explique que le système amélioré de contrôle des entrebâillements de l'écran utilise la méthode par « étapes ». Ce sont de très petites étapes, séparées par un laps de temps, afin que l'air plus sec ait le temps de se mélanger. « Si vous définissez l'humidité ou la température comme point de réglage pour l’entrebâillement, par exemple 80 % ou 22 °C, l'humidité absolue (HA) correspondante devient le point de basculement. Au-dessus de cette valeur, l'écran s’ouvrira et, au-dessous, il se fermera toujours. C'est donc tout à fait différent de la méthode précédente de régulation des entrebâillements et cela permet d'obtenir une température et une humidité très stables. » 

Moins de rupture de fil

Teun Valstar est impressionné par cette approche de la gestion des entrebâillements. « Par hasard, dans l'une de nos serres équipée d’un écran à diaphragme, nous avons des problèmes de rupture de fil et d'usure parce que l'écran s'ouvre et se ferme très souvent. Je pense que ce nouveau contrôle pourrait m'aider à éviter ce problème à l'avenir. De plus, la plante ne doit pas recevoir soudainement trop d'air froid sur le dessus. Il faut à tout prix éviter cela, surtout lorsque la température est proche du point de condensation. » Teun Valstar a récemment installé une nouvelle serre, et selon Hein Jasperse, c'est toujours le moment d'être très vigilant : « Le climat d'une nouvelle serre se comporte souvent légèrement différemment, en raison d'une hauteur ou perméabilité à la lumière différente, par exemple, ou peut-être d'une nouvelle toile d'écran. Vous constaterez que ces facteurs peuvent quelque peu influencer la dynamique ; il est donc important de prêter une attention particulière aux réglages. »

Contrôle du RPA

Un éclairage correct est crucial pour la croissance et la qualité de la culture. C'est dans cette optique que Hein Jasperse explique le contrôle du RPA (rayonnement photosynthétiquement actif) au producteur de Calathea. Le contrôle du RPA surveille en permanence l'éclairage et la régulation des écrans et effectue automatiquement des adaptations pour obtenir des résultats optimaux. « C'est un bon système, en particulier si l’on utilise deux écrans, dans lesquels la toile inférieure doit diffuser la lumière. Supposons que l'écran supérieur soit réglé pour se fermer dès que le rayonnement dépasse 200 W/m². Le contrôle du RPA peut alors maintenir le niveau de RPA souhaité en ouvrant ou fermant l'écran inférieur le plus régulièrement possible, sans qu'il ne fasse constamment des va-et-vient. Il suffit de le régler une seule fois », poursuit le consultant. Il souligne ensuite l'avantage de travailler avec une série de démarrages pour l'arrosage. Il est ainsi possible de connecter plusieurs vannes d'eau à un groupe, puis d'établir une série de 10 démarrages maximum par groupe. Ceux-ci peuvent correspondre à des dosages ou des périodes d'arrosage qui changent constamment, et il est également possible de définir les conditions par arrosage. Teun Valstar utilise déjà cette fonction : « C'est très pratique, surtout si vous devez vous absenter de l’exploitation pendant quelques jours. »

Infografía Parregeling

Contrôle de la température 24 heures sur 24

Teun Valstar est également satisfait du contrôle de température jour-nuit, qui surveille en permanence la température et adapte automatiquement la ventilation et le chauffage, pour des résultats optimaux. « Grâce à ce système, vous pouvez obtenir la température moyenne souhaitée sur une période de 24 heures, au dixième de degré près ; vous pouvez ainsi facilement influencer le taux de croissance de la culture. C'est formidable ! »

Enfin, le consultant de Priva attire l'attention sur les vues d'ensemble pratiques derrière chaque onglet de l'ordinateur de processus. « Ces écrans vous montrent pourquoi le système entreprend une action et indiquent la raison d'un éventuel dysfonctionnement. Cela évite bien des suppositions ! »

Actualisez votre ordinateur climatique

Tirez le meilleur parti de votre serre

Priva Connext

Vous souhaitez plus d'informations ? Nous sommes heureux de vous aider !

Tom Koot

Manager Sales Horticulture Europe

Tom Koot