Blog Horticulture

Économie d’énergie grâce à une approche plus critique

Nouvelles
Horticulture
12 février 2021
Horticulture écoénergétique
L'énergie représente une part significative des coûts de l’horticulture. Par ailleurs, vos choix concernant l'utilisation des sources d'énergie disponibles influencent également l'obtention des rendements souhaités et de la qualité de la culture. Cependant, il peut être difficile d'optimiser pleinement l'application de tous vos systèmes et de trouver les bons paramétrages dans votre ordinateur climatique. Peter Mos, consultant de Priva, est prêt à vous aider en vous donnant ces trois conseils d’économie d’énergie.

Soyez plus sélectif en matière d’éclairage

Un moyen simple et rapide d'économiser de l'énergie est d'être plus sélectif en matière d’éclairage artificiel et de prêter plus d'attention à la quantité de lumière naturelle. La croissance de toute culture repose sur une quantité optimale de lumière par jour. Une fois cet objectif atteint, vous pouvez éteindre l'éclairage artificiel pour économiser de l'énergie.

Il est également utile de tenir compte des prévisions météorologiques. Si un soleil radieux est prévu dans une heure, vous pouvez déjà éteindre l'éclairage. Si vous devez faire fonctionner l'unité de cogénération pour obtenir de la chaleur, vous devez faire face à une autre décision : revendre l'électricité au réseau ou laisser les lumières allumées, même si cela n’apporte que peu d'avantages ?

Vérifiez que tout fonctionne

Il est important de vérifier soigneusement que tous vos équipements fonctionnent effectivement comme vous les avez programmés. Si vous avez réglé la température minimale des tuyaux à 35 °C, cette température est-elle maintenue en permanence ou varie-t-elle entre 30 °C et 40 °C en raison d'un capteur défectueux ? Qu'en est-il du moteur qui ouvre et ferme les bouches d'aération ? Tous les mécanismes d'aération fonctionnent-ils bien ? Vous pouvez réaliser de substantielles économies en effectuant un entretien régulier, en surveillant de près les données statistiques et, tout simplement, en regardant autour de vous dans la serre.

La température minimale des tuyaux mérite une attention particulière. Dans la pratique, les producteurs ont souvent tendance à travailler avec quelques réglages : 35, 40, 45 et 50 °C. Mais il n'y a aucune raison logique de toujours choisir un chiffre rond. Un réglage à 42 ou 43 °C au lieu de 45 °C, par exemple, aura certainement le même effet tout en réduisant votre consommation d'énergie. Chaque petit geste compte !

Employés de bureau regardant l'écran

Évaluez votre réservoir de façon critique

Le niveau du réservoir est une autre considération importante. Stocker de l'énergie est un moyen de gagner du temps en hiver ; c'est une sorte de police d'assurance en cas de panne d’une pièce d'équipement ou de changement radical du temps. Mais un réservoir plein perd de la chaleur en hiver. Il n'est peut-être pas nécessaire qu'il soit aussi plein ; une réserve supplémentaire de 30 % peut suffire. Vous pouvez ainsi réduire les pertes de chaleur et économiser de l'énergie.

De nombreuses entreprises ont modifié leur approche de la production ces dernières années, ce qui a souvent entraîné d'importantes économies d'énergie en prime. Néanmoins, il peut être judicieux de porter un regard critique sur vos habitudes, afin d'effectuer des ajustements subtils à votre exploitation de serre et d’économiser encore plus d'énergie. Les économies sont peut-être relativement faibles au niveau individuel, mais chaque petit geste contribue à optimiser la durabilité de votre entreprise.

Vous souhaitez rester informé des sujets importants et des activités de Priva ?

Inscrivez-vous donc à notre newsletter sur l’horticulture !

Inscrivez-vous