Histoires de clients Horticulture

Ulrich Osterloh de Erdbeerhof Osterloh à propos d'énergie et de travail

Horticulture
Erdbeerhof Osterloh
2020
Osterloh Tgf4 (62)
Son objectif est clair : devenir le meilleur producteur de fraises d’Allemagne…ou plutôt, de l’Europe entière. Ulrich Osterloh est bien plus qu’un simple professionnel dans la mesure où il est habité par la passion de la fraise. Erdbeerhof Osterloh cultive les fraises sur près de 250 ha. Mais ses plantes doivent aussi être plantées, les fruits cueillis, emballés et la culture doit être soignée. Cela signifie que le producteur met environ 1 000 personnes au travail en saison haute. Le parc d'habitations (« Wohnpark ») des travailleurs polonais et roumains est unique en son genre.

Prolongation de la saison

Pour le producteur/entrepreneur Ulrich Osterloh, il y a, dans plusieurs domaines, de fortes similitudes entre l'énergie et le travail. Le travail manuel est et reste indispensable pour le producteur de fraises allemand. Toutefois, lorsque la mécanisation et l'automatisation offrent des perspectives prometteuses, la problématique de l'énergie intervient également. « Dans les deux domaines, le mot clé est durabilité », admet Osterloh. « Nous devons épargner les combustibles fossiles, tout comme l'eau. Mais il faut également prendre soin du bon personnel. Le fait de se l'aliéner au long terme accroît la connaissance et les compétences, se déclinant en meilleures performances et donc en un produit fini de meilleure qualité. »

Les opportunités d'économies d'énergie semblent plus limitées pour un producteur en plein champ en comparaison avec un producteur en serres. Cela n'empêche pas qu'à Visbek également, toutes les fonctionnalités techniques sont utilisées ou étudiées ; de par notre conviction intime et en raison des mesures gouvernementales. « Notre consommation d'énergie est surveillée en permanence. Nous sommes également ouverts à la conversion de tracteurs au diesel vers, par exemple, l'électricité. La pose de panneaux solaires est également une option intéressante. » L'énergie en Allemagne n'est pas bon marché.

Pour cette raison, Osterloh s'est intéressé à des alternatives comme le biogaz ou la chaleur résiduelle issue des industries régionales. « Avancer la saison des récoltes est l'un de nos objectifs pour les années à venir. De la chaleur est requise afin de pouvoir garantir la qualité des fraises. Seulement, il s'agit de se la procurer à partir d'une énergie verte, moins chère. »

Mettre beaucoup d'énergie dans le travail, car le bon personnel est synonyme de bonne qualité
Osterlohtgf4104 Small

Propriétaire Erdbeerhof Osterloh

Ulrich Osterloh

Prime à la performance

Selon le producteur, l'énergie dépensée par de nombreux travailleurs sur les champs et dans les serres est dépendante des conditions dans lesquelles ils travaillent et vivent. « L'automatisation offre des opportunités à terme dans les serres tunnel, en raison du choix du système sur rails. Cependant, du bon personnel reste essentiel dans nos efforts à offrir de la qualité supérieure. Travailler faisant usage d'un système moderne d'enregistrement du temps de travail moderne offre également des opportunités d'économies. »

Osterloh a massivement investi dans les installations pour les travailleurs provenant essentiellement de l'Europe orientale. « Si la main d'œuvre est notre plus grand coût, c'est aussi notre plus grand capital. Des belles fraises juteuses sont le résultat des bons soins des cultures, de la mise en terre, de la récolte correcte et de l'emballage. Le personnel permanent travaille volontiers chez Erdbeerhof Osterloh et les saisonniers aiment à revenir. L'entrepreneur garantit un salaire décent complété par des primes à la performance. Une valeur par laquelle il se distingue particulièrement est l'habitat, la nourriture et de la détente offerts à ses travailleurs. Osterloh est propriétaire du parc d'habitations « Wohnpark Alhorn », situé à deux pas de ses champs de fraises. Tous ses travailleurs vivent et habitent dans cette ancienne caserne, dans des maisons de deux ou quatre personnes. Les repas y sont servis et le camp dispose également d'un supermarché. Diverses occasions d'y pratiquer du sport sont également présentes.

Non seulement les travailleurs d'Osterloh résident dans le parc mais également ceux d'autres entreprises de la région. « Raison pour laquelle en saison, des unités d'habitations supplémentaires sont érigées pour un millier de personnes. Cela coûte de l'argent, coûte de l'énergie, mais heureusement, le rendement est là », conclut Ulrich Osterloh.

Verpakkingshal Internationalisering Small

Erdbeerhof Osterloh

Erdbeerhof Osterloh, qui produit sur 250 ha, est l’un des plus grands producteurs de fraises en Europe. Qualité et fiabilité sont les deux piliers sur lesquels s’appuie l'exploitation d'Ulrich Osterloh. C'est la raison pour laquelle l’entreprise fait le pas de la pleine terre vers la production sous abri de produits de qualité supérieure. Nonobstant 35 ans d'expérience en tant que producteur fraisier, le propriétaire de l'exploitation de Visbek (Allemagne, entre Osnabrück et Brême) aborde ce virage comme un défi passionnant. « De cette façon, nous investissons dans l'avenir, qui sera écrit par mes enfants Alicia et Alexander ».

Osterloh sélectionne Priva

Erdbeerhof Osterloh est engagé dans un processus de redéploiement du plein champ vers la production sous abri, principalement sous des tunnels de dernière génération. Pour cette raison, l'entrepreneur en quête d’idées nouvelles, a fait appel au célèbre producteur de fraises hollandais Jan Robben ainsi qu’à Priva. Ulrich Osterloh automatise l'irrigation et la fertilisation à l'aide d'un ordinateur climatique Priva Connext.

The Grower Files

Priva lance sur son site Web une nouvelle rubrique vidéo, « The Grower Files », où de célèbres producteurs donnent leurs points de vue en matière de culture sous abri. Ces messages, « de producteur à producteur », donnent une idée de leur philosophie d'entreprise. Après le producteur de tomates Frank van Kleef, celui de gerberas Marius Mans et le spécialiste de plantes en pots Frans Bunnik, la parole est donnée à Ulrich Osterloh, producteur majeur de fraises.

Vous souhaitez plus d'informations ? Nous sommes heureux de vous aider !

Tom Koot

Manager Sales Horticulture Europe

Tom Koot