Pourquoi l'essor du travail à distance favorise-t-il l'intégration du cloud computing ?

La migration vers le cloud est une composante essentielle des stratégies numériques de nombreuses entreprises, et cela apporte d'énormes avantages pour toutes sortes d'activités - y compris la gestion des systèmes de construction, dit Gavin Holvey, directeur général de Priva pour le Royaume-Uni et l'Irlande.

Bien avant les dramatiques événements des 12 derniers mois, il était déjà de notoriété publique que le cloud apportait aux entreprises une plus grande accessibilité, une meilleure évolutivité et une résilience accrue. Mais il est indéniable que la pandémie aura eu pour effet de mettre encore plus en exergue les atouts des activités centrées sur le cloud, et qu’elle aura permis d’accélérer la migration vers le cloud dans toutes sortes d’entreprises.

 
Un récent article publié sur le site du cabinet de conseil en gestion internationale McKinsey recense de nombreux facteurs clés qui entrent ici en jeu. En suggérant que, du fait des événements récents, « l’informatique en nuage a pris une importance jusqu’alors jamais atteinte », McKinsey démontre le caractère essentiel du cloud dans la création d’un dynamisme d’entreprise et de « stratégies numériques » efficaces. L’informatique en nuage permet également aux entreprises de répondre plus rapidement aux demandes de plus en plus nombreuses et diversifiées de leurs clients, préparant ainsi le terrain pour « le déploiement de nouvelles expériences numériques pour les clients, désormais possible en quelques jours et non en plusieurs mois, [ainsi que pour] la prise en charge d’analyses qui ne seraient pas rentables, voire tout simplement pas réalisables avec les plateformes technologiques traditionnelles ». (1)

Il ne faut cependant pas non plus sous-estimer les avantages très importants que présente la migration vers le cloud au niveau interne. Les télétravailleurs ont la possibilité de se connecter à des systèmes sur site, mais les pics de trafic peuvent poser d'importants problèmes si aucune capacité de réserve n’est prévue. Il est donc nettement préférable et bien plus fiable que les employés utilisent leur réseau large bande privé pour se connecter aux réseaux de l’entreprise via le cloud, pour, ensuite, n’utiliser que les systèmes ou le matériel réellement nécessaires à l’exécution de leur travail. Le cloud permet de gérer les ressources plus efficacement, tout en offrant l’accès à des mesures de sécurité renforcées, intégrées dans des plateformes de pointe telles que S3 d’Amazon Web Services et Microsoft Azure. 

Un rapport récent publié par le cabinet de recrutement Manpower ne laisse subsister aucun doute sur le fait que cette tendance va perdurer après la pandémie (2). Le cloud joue un rôle prépondérant dans la continuité des activités et le rapport cite une étude récente de Centrify selon laquelle 51 % des chefs d’entreprise déclarent que la transition vers un modèle basé sur le cloud a « sauvé » leur société pendant la pandémie de Covid-19. Avec une majorité des employeurs prévoyant de recourir davantage au cloud, l’année qui vient de passer aura, à l’évidence, été celle du « plein essor de l’adoption du cloud ».

Liberté et flexibilité

Les employés savourant également ce que Manpower décrit comme « la liberté et la flexibilité de pouvoir travailler de n’importe où », la trajectoire générale est désormais évidente. Pour un développeur de technologies tel que Priva, cela se traduit par un intérêt constant pour les solutions associées à la tendance émergente des activités centrées sur le cloud.

La bonne nouvelle est que nous avons déjà pris cette direction grâce à des développements tels que Priva Remote Management, qui utilise le cloud pour commander, gérer et entretenir à distance des systèmes de gestion de bâtiments. Comme tous nos produits liés au cloud, cette solution a été conçue pour être utilisée via le service cloud de Microsoft Azure, qui a été choisi notamment pour sa grande évolutivité et ses mesures de sécurité perfectionnées. 

Bien que des interventions ou des solutions sur site soient encore nécessaires pour des opérations telles que l’archivage, il est probable que d’ici à quelques années, la grande majorité des activités des entreprises seront basées sur le cloud. L’essor du télétravail venant renforcer cet élan, les entreprises qui, dès aujourd'hui, mettent en place des mesures pour assurer une migration en douceur vers le cloud seront les mieux préparées pour l’avenir.