L’accès facile au cloud pour les producteurs

De plus en plus de producteurs travaillent dans le cloud. C’est très pratique et cela donne de nombreuses possibilités d’optimisation de la conduite culturale. Le cloud Priva vous garantit un environnement sécurisé qui vous permet de suivre et de piloter vos process quel que soit l’endroit du monde où vous vous trouvez. Pour les utilisateurs Priva, la première étape est simple : un pack Priva Connected qui vous donne accès au cloud Priva et à de nouveaux services.

Patrick Dankers about cloud solutions for growers alt="Patrick Dankers about cloud solutions for growers">

Le cloud donne des possibilités à tous les producteurs et il est facile d’y accéder. Portfolio Manager

Portfolio Manager - Patrick Dankers

« Travailler dans le cloud, c’est exactement comme les touts débuts d’Internet », déclare Patrick Dankers, Portfolio Manager Horticulture chez Priva. « À la fin du siècle dernier, il était peu courant d’avoir Internet, mais seulement quelques années plus tard, il était devenu très rare de ne pas l’avoir. Cela montre la rapidité à laquelle les choses peuvent changer. »

Patrick constate que de nombreux producteurs cherchent à savoir comment commencer à travailler dans le cloud. C’est le bon moment pour se lancer, dit-il : le cloud offre des avantages immédiats, mais du fait des possibilités qu’il donne, c’est aussi plus facile de développer son activité et d’évoluer avec lui. Les producteurs n’ont pas besoin de faire des investissements supplémentaires s’ils travaillent déjà avec un ordinateur climatique Priva doté d’une version récente de logiciel.

Priva Connected est la première étape vers nos applications et services en ligne. Cela permet d’abord de suivre et contrôler les données climatiques de votre serre de manière très simple, explique Patrick, où que vous soyez, à proximité ou très loin. « Imaginons que vous marchiez dans l’allée centrale de votre serre et que vous voulez savoir si un compartiment que vous voyez a été irrigué ou non. Vous pouvez le vérifier sur place grâce à l’appli de votre smartphone et ajuster le réglage si nécessaire. »

 
Priva | Aranet Wireless Sensors

Capteurs sans fil

« Un univers entier de possibilités » s’ouvre avec cette première étape, révèle Patrick. L’une de ces possibilités se présente sous la forme des capteurs sans fil Priva Aranet. Ces capteurs affichent des données climatiques très précises par compartiment ou par autre unité de surface. « Les capteurs sans fil étant très flexibles en termes d’options et d'installation, ils génèrent beaucoup plus de données, et par conséquent une image plus claire de la situation climatique dans la serre », explique Patrick.

Non seulement les capteurs fournissent plus de données, mais dans Priva Connected, ces données sont immédiatement intégrées à l’interface utilisateur locale de l’ordinateur climatique. Patrick : « Sans cette intégration, vous passeriez plus de temps à organiser ces informations qu’à les analyser. Celles-ci étant intégrées au logiciel de pilotage, vous pouvez immédiatement utiliser les données de manière efficace. Il était techniquement très difficile d’intégrer ce type de données auparavant. »

Avec la vaste gamme de capteurs sans fil Priva Aranet, vous pouvez aussi mesurer de nouvelles variables climatiques comme la lumière (PAR) et l’humidité du sol. « C’est beaucoup plus facile à faire qu’avec des capteurs filaires », nous dit Patrick.

 

Ajuster les réglages à partir du tableau de bord

Le Tableau de Bord Grower Intelligence est une autre possibilité offerte par le cloud Priva. Le producteur peut enregistrer ses objectifs de culture sur la base d’indicateurs de production spécifiques et orienter en conséquence ses stratégies de climat et d’irrigation. Puis il peut vérifier à tout moment si la culture se développe conformément à ces objectifs. « À l’heure actuelle, les objectifs de culture sont souvent saisis dans un tableau Excel ou peut-être même dans la tête du producteur », dit Patrick. « Avec le Tableau de Bord Grower Intelligence, tout producteur peut enregistrer ces objectifs pour chaque culture et travailler avec eux de manière structurée ».

Priva's Grower Intelligence Dashboard

Chaque producteur sait ce qu’il veut obtenir avec sa récolte, dit-il, mais si ses objectifs ne sont pas enregistrés correctement quelque part et vérifiés régulièrement, ce processus est vulnérable et subjectif. « C’est pourquoi il est bon d’enregistrer ces objectifs dans un système digital, de garder ensuite un œil sur eux, et de faire des changements de réglage si nécessaire. Autrement dit : prévoir-faire-vérifier-agir. Ceci aide les producteurs à conserver un aperçu sur les processus de culture et à faire facilement des ajustements ».

Lorsque les producteurs spécifient leurs objectifs de culture, ils peuvent aussi rentrer les paramètres de la plante et les résultats de production associés à ces objectifs, comme la hauteur, la ramification et la production, dans le même Tableau de Bord Grower Intelligence. Patrick : « Par exemple, si un producteur prévoit une production précoce, il peut entrer les paramètres de la plante et les comparer avec les objectifs de culture précédents enregistrés dans le programme. Il est ainsi facile de savoir si la culture évolue comme prévu, et le système enverra une notification en cas d’écart. »

Les producteurs peuvent facilement donner à leurs conseillers techniques l’accès au Tableau de Bord Grower Intelligence afin que ces derniers aient également toutes ces données à portée de main. Ainsi, chaque technicien peut avoir un accès en lecture ou en écriture pour chaque service.

 

Plantonomy 

Le producteur peut aller plus loin et contrôler l’ensemble de la culture Plantonomy. Cette technologie ajuste automatiquement les consignes pour garantir que ses objectifs sont atteints. « Nous sommes conscients que cela relève du rêve inaccessible pour bon nombre de producteurs », dit Patrick ». Un certain nombre d’exploitations agricoles travaillent avec Plantonomy dans le monde. Nous considérons qu’il s’agit d’une étape logique vers une agriculture et un développement d’activité systématiquement axés sur les données ».

Patrick insiste sur le fait que le producteur conserve toujours le contrôle de la situation. « Vous ne pouvez produire automatiquement que si vous savez quels sont vos objectifs de culture. Je ne le comparerais avec une voiture autonome. Elle n’ira qu’à la destination que vous aurez vous-même indiquée. »

De plus, les producteurs n’ont pas à s’inquiéter de menaces comme des hackers qui pourraient avoir une influence sur le rendement. « Le cloud Priva est extrêmement sécurisé », souligne Patrick. « Nous demandons régulièrement à des parties externes et des hackers de tester notre système ». 

 
Get connected, grow your business with Priva Operator

Faites le premier pas maintenant

Priva recommande aux producteurs de faire le premier pas maintenant. Patrick : « Le cloud ouvre des possibilités à tous les producteurs, pas seulement aux grandes exploitations. Les exigences imposées aux producteurs sont de plus en plus nombreuses. Ils doivent progresser toujours davantage pour être en mesure de livrer le bon produit au bon moment. Le cloud Priva les aidera à y parvenir. Cela peut se produire aussi vite qu’à l’époque où Internet est apparu. Il est préférable de ne pas rater le coche et c’est justement très simple à mettre en place en ce moment ».

Plus d'informations?