Maîtrisez l'évapotranspiration de votre culture en fin de cycle

La fin de l'été s’annonce et l'automne approche. Cela se traduit par des journées écourtées, des températures plus fraîches et un changement de rythme pour vous même. C’est également le cas pour votre culture : l'évapotranspiration est réduite et ses besoins en eau sont limités. Il est primordial pour vous d'anticiper ce changement afin de préserver la vigueur de votre culture dont le système racinaire doit être sain. A cette condition, vous serez également capables en automne, de maintenir le niveau de qualité de votre production lors des récoltes tardives. Kevin de Kok, consultant chez Priva, vous donne quelques conseils pratiques sur la manière de mieux contrôler l’évapotranspiration lors des variations de la météo.

- Kevin de Kok

Évapotranspiration : pourquoi est-ce tellement important ? 

Il est primordial dans votre serre, de suivre avec attention la température et l'évapotranspiration de vos cultures lors d'un changement de saison. C’est notamment le cas lors du passage de l'été à l'automne. Une plante trop froide ne transpire plus et n'absorbe donc plus d'eau, ce qui impacte grandement la qualité de votre récolte. Quel est le phénomène ? Après avoir transpiré, la plante compense la perte d'eau en absorbant de l’eau. Cela lui permet également d'absorber les nutriments contenus dans le substrat. Lorsque la plante cesse de transpirer, elle n'absorbe donc plus de nutriments.

Contrôle amélioré de l'évapotranspiration

Astuce #1 : évitez les changements de température soudains 
En août et en septembre, la température nocturne peut considérablement baisser. Une chute soudaine de la température est dommageable pour la qualité de la plante. Un simple réglage de la commande de l'écran thermique permet de baisser graduellement la température. En fermant l'écran thermique précocement, vous gardez la chaleur dans la serre et retenez le froid à l'extérieur. Vous évitez ainsi une chute soudaine de température. Si vous fermez les écrans thermiques trop tard, le risque existe de devoir chauffer à nouveau.

Astuce #2 : arrêtez précocement l'irrigation
Avec des jours écourtés et des températures en baisse, la consommation d'eau de votre culture décroît également. Il est par conséquent important de réguler l’irrigation afin que la teneur en eau du substrat ne soit pas excessive. Un excès d’humidité dans le substrat entraîne un manque d'oxygène qui provoque la mort des racines. Pour réguler au mieux d’irrigation, il est donc utile de mieux comprendre le rythme de votre culture. Cette dernière est active au long du jour. Ce qui signifie qu’elle évapore beaucoup d’eau à ce moment-là tandis que pendant la nuit, elle est au repos et absorbe peu d'eau. La pesée par une balance vous permet d'évaluer le taux d'évaporation de la plante par la mesure de sa consommation en eau. De cette façon, vous pouvez déterminer si la culture est trop irriguée et si l'apport d'eau doit être interrompu.

Vous pouvez bien sûr contrôler manuellement l'irrigation, mais des options de commande automatique existent. Un module optionnel est livrable pour l'ordinateur de process de Priva. C'est le « Moisture Balance Module », qui ajuste automatiquement le dosage et la synchronisation de l'apport d'eau et d'engrais en fonction de la consommation d'eau de la culture. La régulation de l’irrigation est de cette manière plus précise.

Plus de conseils pour améliorer votre gestion d'eau

Lire les Meilleurs Principes Directeurs Pratique pour les serres en verres Gestion d’Eau (Anglais)

TELECHARGER E-BOOK
This website uses cookies to ensure you get the best experience. If you continue, you accept to receive all cookies from this website. More information.