Blog Bâtiments

Bilan de la COP 26 : Nous passons en revue les principaux points de discussion du sommet sur le climat.

Nouvelles
Automatisation de bâtiments
Net Zéro
29 novembre 2021
Le globe depuis l'espace
Le mois de novembre a été une période énergique pour l'action climatique. Lors de la COP26, près de 200 pays se sont mis d'accord pour maintenir la trajectoire vers 1,5°C. Pour le dernier de nos blogs couvrant le sommet historique sur le climat, nous avons pensé qu'il était temps de faire le point sur les principaux points de discussion et sur ce que cela signifie pour le changement climatique.

Lorsque la COP26 s'est achevée le 15 novembre, elle a mis fin à deux semaines de négociations difficiles sur le climat entre près de 200 pays. Sous la présidence du Royaume-Uni, l'objectif du sommet sur le climat était de maintenir l'objectif de 1,5°C.

Examinons quelques-uns des principaux résultats.

Bâtiments "Net Zero"

Comme vous pouvez l'imaginer, chez Priva, nous étions intéressés par les ambitions et les objectifs fixés pour l'environnement bâti lors de la COP26.

Au cours des derniers jours de la COP26, le World Green Building Council (WorldGBC) a annoncé que 44 entreprises supplémentaires avaient signé les exigences en matière de carbone sur toute la durée de vie du Net Zero Carbon Buildings Commitment. En plus de s'engager à prendre des mesures accrues pour décarboniser l'environnement bâti dans l'ensemble de leurs portefeuilles et activités commerciales, les signataires se sont également engagés à réduire toutes les émissions opérationnelles des actifs bâtis nouveaux et existants, à préconiser des réductions d'émissions plus larges par le biais de leurs activités commerciales et à rendre compte de leur impact, afin de permettre et d'accélérer la transition sectorielle vers le zéro carbone net.

Le UK Green Building Council (UKGBC) a profité de la COP26 pour lancer sa feuille de route "Net Zero Whole Life Carbon" pour l'environnement bâti britannique. Co-créée par l'industrie, cette feuille de route propose une vision commune et un ensemble d'actions pour atteindre un environnement bâti britannique à zéro émission nette d'ici 2050, en ce qui concerne la construction, l'exploitation et la démolition des bâtiments et des infrastructures. Elle détaille également les actions requises de la part du gouvernement pour atteindre le niveau zéro dans l'ensemble du secteur.

Le Green Building Council Finland (GBC Finland) a également annoncé que 24 organisations finlandaises s'étaient engagées à soutenir le programme #BuildingLife pour la neutralité carbone dans l'environnement bâti. L'objectif étant de rendre l'environnement bâti neutre en carbone d'ici 2035, les supporters se sont également engagés à développer leurs propres programmes de neutralité carbone.

Nouvelles ambitions climatiques

Le résultat de toutes les discussions a été le Pacte climatique de Glasgow, et un accord mondial pour accélérer les actions sur le changement climatique. Le Pacte stipule "limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C nécessite des réductions rapides, profondes et durables des émissions mondiales de gaz à effet de serre."

La grande nouveauté est que ce Pacte est le tout premier pacte international sur le climat à faire explicitement référence aux combustibles fossiles, en particulier au charbon, l'une des principales causes des émissions de gaz à effet de serre. Le document final stipule que l'énergie produite par le charbon doit être progressivement réduite en priorité et que les "subventions inefficaces" accordées à tous les combustibles fossiles doivent être supprimées. Cependant, certains ont été frustrés et déçus que le langage ait été affaibli par rapport à l'exigence initiale d'éliminer complètement le charbon.

Les lignes directrices pour la mise en œuvre de l'accord de Paris ont également été complétées. Connues sous le nom de "Paris Rulebook", elles permettront la mise en œuvre complète de l'accord historique après qu'un accord ait été trouvé sur le processus de transparence permettant aux pays de rendre des comptes sur la réalisation de leurs objectifs climatiques.

Les pays développés se sont également engagés à augmenter le soutien financier au Fonds d'adaptation d'ici 2025 afin d'aider les pays en développement à atteindre leurs ambitions en matière de climat.

Accélérer le changement

Afin d'accélérer l'action en faveur du climat, les nations sont tenues de publier des contributions déterminées au niveau national (CDN) actualisées dans le cadre de l'accord de Paris pour 2030. Celles-ci doivent être présentées avant la prochaine conférence des parties qui se tiendra en Égypte en 2022. Dans une étape ultérieure, il a été convenu que les pays devraient également commencer à élaborer des CDN jusqu'en 2039. Alors que des organisations telles que l'Agence internationale de l'énergie et Climate Action Tracker montrent que le monde est sur la voie d'une hausse des températures comprise entre 1,8 et 2,4 °C, les CDN pourraient être essentiels pour définir une trajectoire proche de 1,5 °C.

Mot de la fin

Lors de la clôture du sommet, le président de la COP26, Alok Sharma, a déclaré : "Il nous appartient à tous de maintenir notre objectif de 1,5 degré à portée de main et de poursuivre nos efforts pour faire circuler le financement et stimuler l'adaptation. Après le dévouement collectif qui a permis d'aboutir au Pacte de Glasgow pour le climat, notre travail ici ne peut être gaspillé."

Vous souhaitez plus d'informations ? Nous sommes heureux de vous aider !

Pierre Paul Lagache

Branch Office Manager Building Automation

Pierre Paul Lagache